A Quiet Place – Revue de Film – Eda Üner

 

Fiche technique

 

Titre original : A Quiet Place

français : Sans un bruit

québécois : Un coin tranquille

Date de sortie : 6 avril 2018 (Canada) | 20 juin 2018 (France)

Réalisé par : John Krasinski

Scénario par : Bryan Woods, Scott Beck et John Krasinski

Acteurs : Emily Blunt, John Krasinski, Noah Jupe et Millicent Simmonds

Distributeur : Paramount Pictures

Genre : Horreur

Durée : 95 min

Classement : 13+

Pays d’origine : États-Unis

Langue : Anglais (aussi en français)

                          

    (pris du site internet que j’aime beaucoup: https://www.geeksandcom.com/ )

Introduction:

Imaginez un monde où vous ne pouvez pas faire de bruit. Un peu bizarre, non? Imaginez que vous ne pouvez pas rire à haute voix, que vous ne pouvez parler avec vos proches qu’avec le langage des signes, un monde où vous ne pouvez  même pas éternuer librement! Un monde où vous devez toujours être en contrôle de vous-mêmes. Alors ça, c’est effrayant!

On peut lire sur l’affiche du film :  s’ils vous entendent, ils vous chassent.

 

A Quiet Place est un film réalisé par John Krasinski, qui lui-même joue dans le film. Le sujet est la survie d’une famille contre des monstres non spécifiés qui sont très sensibles aux sons mais qui sont aveugles. Le film commence avec des respirations, du langage des signes et un vaste silence. L’action commence dans les cinq premières minutes quand le cadet de la famille Abbott joue avec son jouet à pile qui fait un bruit normal pour nous, les spectateurs. Mais quand on regarde l’horreur sur les visages des membres de la famille, on comprend que quelque chose ne va pas. Le père, Lee Abbott (John Krasinski) , commence à courir vers lui avec un effroi indescriptible. Mais c’est trop tard, car le monstre a soulevé l’enfant en l’air et l’a tué instantanément. On voit dans le reste du film que la famille est dévastée par la mort du cadet.

 

La vie de la famille continue pourtant. Evelyn Abbott (Emily Blunt) est enceinte. Ils vivent dans une maison qui se trouve dans le forêt. On voit que chaque nuit, la famille allume du feu pour signaler aux autres survivants qu’ils sont là. La communication avec les autres n’est possible que comme cela. Mais on voit dans les scènes suivantes que parler à haute voix, même crier, est possible si on est près d’une source qui fait plus de bruit. Par exemple, Lee Abbott emmène son enfant près des chutes et ils commencent à crier et à rire : ils avaient oublié le sentiment d’être libres. On peut bien voir sur leur visage le soulagement d’avoir pu faire du bruit. Puis, quand Evelyn Abbott fait le contrôle général du bébé, avec le stéthoscope, elle écoute les battements de son coeur comme si elle avait besoin d’entendre un bruit. On voit que chaque bruit qui n’est pas audible par les monstres est un plaisir pour eux. Alors, j’en ai déduit que les humains sont dépendants de n’importe quel bruit car nous sommes des êtres sociaux.

 

Lors de la scène où Evelyn doit donner naissance à son enfant, tout est prêt : la chambre dans laquelle elle accouchera est protégée par des journaux collés sur les murs, pour absorber le son. Mais c’est là qu’on voit le vrai instinct de survie et d’entraide. Elle se blesse au pied avec un clou sortant de l’échelle. Elle crie (normalement) et puis, elle essaye de se cacher et de s’échapper pour donner naissance. Plus de détails.

 

L’adolescente Regan Abbott (Millicent Simmonds) est une fille sourde et elle utilise les appareil auditifs que son père lui fabrique. On peut croire qu’elle va être la plus facile proie de ces créatures terrifiantes, mais au contraire, elle va être la personne qui peut-être sauvera le monde entier des monstres. Encore, pas de becquet.

– John Krasinski (Lee Abbott)

MON AVIS :   

Moi, j’ai bien aimé la façon dont les acteurs jouent. Savoir que Millicent Simmonds est sourde dans la vie réelle et que les autres acteurs ont appris le langage des signes parfaitement pour ce film, cela m’a épatée. Emily Blunt et John Krasinski, qui sont mariés dans la vie réelle, ont pu créer une relation très réaliste et forte entre les personnages (Lee et Evelyn Abbott). Mais arrêtons de parler des acteurs, car la fiction est beaucoup plus intéressante.

Ce film n’est pas un film d’horreur qu’on voit tous les jours à la télé, avec de l’activité paranormale et des fantômes malins qui veulent conquérir le corps d’un enfant innocent. Non, c’est un film qui offre plus de suspense et de peur. Pendant tout le film, j’ai retenu mon souffle et je n’ai pas pu manger du popcorn. C’était si captivant que j’étais complètement pétrifiée. Si vous me demandez pourquoi, c’est à cause du potentiel que la fiction puisse devenir réelle. J’ai toujours essayé de faire des associations entre le film et notre futur proche. Voici ma théorie:

Toute la pollution sonore, les déchets humains, nucléaires et radioactifs ont évolué en ces monstres qui entendent les plus petits sons et exterminent tous ceux qui font du bruit. On sait que la nature a un mécanisme spécial de détruire toutes les menaces. Maintenant, l’humanité est la plus grande menace de la Terre. Alors, ces créatures sont, d’après moi, un système de défense de la nature contre les humains et tout ce qu’ils ont créés et il y a une grande possibilité qu’ils puissent  conquérir notre monde très prochainement.

Alors, je vous conseille très fort d’aller regarder ce film, sans popcorn avec vous et sans avoir des préjugés. Si vous êtes fans des films d’horreur, vous l’aimerez sans aucun doute… et même si vous n’êtes pas des fans, je suis sûre que vous aurez peur et que votre adrénaline montera jusqu’au ciel!

Eda Üner 11-G 1127